Aller au menu principal Aller au contenu principal Accessibilité

Contactez-nous| Mairie de Bidart Place Sauveur Atchoarena - 64210 Bidart - 05 59 54 90 67 - du lundi au vendredi de 8h/12h30 - 13h30/17h

Actualités

Travaux

Un nouveau parking paysagé est en cours d'aménagement à Parlementia afin de préserver le quartier et le littoral.

... > Lire la suite

Liaisons douces

La première tranche des travaux d'aménagement de la Vélodyssée est en cours entre Ilbarritz et le Plateau de Bidart.

... > Lire la suite

Erosion et trait de côte

L'Agglomération Côte Basque-Adour explique dans une vidéo sa stratégie locale de gestion du trait de côte.

... > Lire la suite

Eau et assainissement

Découvrez un film très instructif sur la qualité des eaux et l'assainissement dans l'Agglo.

... > Lire la suite

Service Urbanisme

Depuis le mois de septembre, le service Urbanisme a changé ses horaires d’accueil.

... > Lire la suite

La Taxe Locale sur la Publicité Extérieure

Chaque propriétaire de supports (commerçants, artisans, annonceurs, …) doit effectuer une déclaration avant le 1er mars de chaque année. Un mode d’emploi est mis à disposition sur bidart.... > Lire la suite

> Les archives

Eau et assainissement

La récupération, puis le traitement des eaux usées est une priorité en termes de protection
de l'environnement, de santé publique et de développement durable. Pour l'évacuation
et le traitement de vos eaux usées (eaux issues de vos toilettes, douche, bain, évier,…)
deux solutions l’assainissement collectif ou non collectif.

> Assainissement collectif

L'assainissement est dit "collectif" lorsque l'habitation est raccordée à un réseau communal
d'assainissement. Cela concerne le plus souvent les milieux urbanisés ou d'habitats regroupés.

Cette compétence est assumée depuis le 1er janvier 2011 par l’Agglomération Cote Basque-Adour, et le délégataire pour l’exploitation de ce système d’assainissement collectif est la Lyonnaise des Eaux.

Pour en savoir plus : vosdroits.service-public.fr

Diagnostic raccordement au réseau communal d'assainissement : télécharger la plaquette d'information

-

> Assainissement non collectif

Toutes les habitations qui ne sont pas desservies par un réseau de collecte des eaux
usées (égouts) doivent être équipées d'une installation autonome dite "assainissement
non collectif" pour traiter individuellement leurs eaux usées domestiques.

Le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) est assuré par le Syndicat Mixte de l’Uhabia :

  • Syndicat mixte de l'Uhabia
    Route de Bassilour - 64210 Bidart

    Tél. : 05 59 22 32 92
    Contacter le service

Pour en savoir plus :vosdroits.service-public.fr

Ou encore via le site portail sur l'assainissement non collectif du Ministère de l'écologie, du développement durable, du transport et du logement.

Aide financière : les banques, comme par exemple le Crédit Agricole, ont mis en place un prêt à taux zéro pour aider les particuliers dans leur démarche de mise aux normes de leur installation. Pour plus d'informations, cliquez ici.

-

> L'eau potable, un enjeu collectif

Il est essentiel pour la commune de Bidart de mener à bien sa mission de service public de distribution de l’eau potable à tous les usagers. C’est pourquoi au regard des faits et du diagnostic réalisé par le Schéma Directeur d’Eau Potable des travaux conséquents doivent être entrepris.

Schéma directeur d’eau potable

Qu'est-ce que c'est ?

La collectivité ayant en charge l'alimentation en eau potable de ses administrés, doit donc s'assurer que ce service est rendu dans des conditions réglementaires, techniques et financières satisfaisantes et qu'il va pouvoir continuer de l'être dans l'avenir, compte tenu de l'évolution prévisible des besoins.

A cet effet elle doit disposer d'un véritable outil de programmation et de gestion: le schéma directeur d'alimentation en eau potable  dont l'élaboration est confié à un bureau d'études.

Le schéma directeur a pour vocation :
  • de faire le point sur les conditions réglementaires, techniques et financières d'alimentation en eau potable d'une collectivité.
  • de pointer les problèmes existants.
  • d'estimer les besoins futurs et de proposer des solutions.
  • d'élaborer un programme de travaux sur le court, moyen et long terme adapté aux besoins de la collectivité et à ses moyens.

Depuis 2 ou 3 ans, la commune de Bidart constate des problèmes de distributions d’eau potable dans certains quartiers (Plateau, Erreteguia, extrémitée de Doréa), durant la période estivale, en particulier aux heures de pointes (début et fin de journée).

Selon le diagnostic réalisé par le bureau d’étude en charge du Schéma Directeur d’Eau Potable :

  • le nombre de Bidartars va être multiplié par deux en l’espace de 15 ans, les besoins journaliers en eau vont donc continuer à s’accroitre.
  • le réseau en eau est globalement en bon état. Mais, avec l’augmentation de la population, il est nécessaire dans certaines zones d’habitation de changer les tuyaux existants par des tuyaux de diamètre plus important.
  • Les zones rencontrant des difficultés d’approvisionnement ont été identifiées grâce à une analyse théorique du réseau et une campagne de mesure sur le terrain réalisée du 20 juillet au 20 août 2014.

Le programme de travaux pour les 10 prochaines années :

  • Pour assurer un service de qualité, sans diminution du flux en période de pointe, il faut prévoir de changer le réseau existant de l’Usine de la Nive au quartier d’Erreteguia, soit 5 km, par des tuyaux de dimension plus importante.
    • La première tranche de travaux, rue Tutilenia (derrière le Fournil de la Licorne), sera de 550 mètres. Ils doivent débuter au second trimestre 2015 pour être terminé le 30 juin 2015. Ce qui permettra d’améliorer le réseau dans une zone souffrant de coupures aux heures de pointe en période estivale.
    • La seconde et dernière tranche de travaux est prévue pour octobre 2015 et doit s’achever pour l’été 2016
    Renouvellement de 11% des réseaux existant. En effet, il appartient à la collectivité de veiller au bon fonctionnement du réseau en renouvelant les tuyaux les plus anciens ou les plus abimés.

Le montant total des travaux s’élève à 4,5 millions d'euros : 2,5 millions pour le renforcement et 2 millions pour le renouvellement.

Des travaux coûteux qui devront être pris en charge, en partie, par les usagers :

Le budget communal de l'eau potable se caractérise, aujourd'hui, par un montant de redevance communale faible, soit 0.20 € HT/m3 en 2014. Le programme de travaux prévu par le SDEP, nécessite le recours à l'emprunt pour 2,5 millions d'euros.

Il est nécessaire de fixer la part communale prélevée sur le prix de l'eau à 0,45€/m3, à partir de . Ce prix au mètre cube passera donc de 3,42 € TTC à 3,68 €TTC.

Soit, pour un foyer de quatre personnes, ayant une consommation annuelle de 120 m3, un supplément de 31 € par an.

Mutualiser les forces des communes environnantes, pour mieux diviser nos dépenses d’investissement :

C’est le Syndicat Mixte  de l’Usine de la Nive (1) qui nous approvisionne en eau. L’usine de production est située à Biarritz, quartier Poutchinaux (derrière la Négresse à côté de Plan Cousut), elle alimente en eau notamment les communes de l’Agglomération Côte Basque Adour et Guéthary.

Pour sécuriser l’alimentation en eau de son bassin de vie, le SMUN développe les interconnexions. Il est important par précaution que chaque collectivité soit branchée à deux réseaux d’alimentation en eau différent. En effet, en cas de dysfonctionnement ponctuel d'une des sources, il faut pouvoir continuer à alimenter en eau les usagers grâce à un second réseau. L’agglomération Côte Basque Adour est ainsi connectée avec l’usine d’Ondres.

Il faut savoir, que l’Agglomération Sud Pays Basque n’a pas de réseau secondaire. Dés lors, il est nécessaire de réfléchir ensemble à la problématique d’acheminement en eau de l’usine de la Nive au Sud du Pays Basque. Une étude sur les conditions de faisabilité d’une interconnexion entre le SMUN et l’Agglomération Sud Pays Basque a été lancée en 2013, les négociations sont dors et déjà encours.

(1)   Le Syndicat Mixte de l’Usine de la Nive (SMUN) est l’autorité organisatrice du service public de production d’eau potable. Il a choisi de déléguer l’exploitation à la Lyonnaise des Eaux. Le SMUN regroupe les communes de Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart, Guéthary, le Syndicat intercommunal de la Nive et le Syndicat d’alimentation en eau potable du sud des Landes.

Il importe aujourd’hui :

  • de répondre aux besoins actuels, chaque bidartar doit avoir accès à l’eau sans aucune restriction ;
  • d’anticiper les demandes à venir en mettant en place des infrastructures répondant aux exigences de demain.

> Information sur la qualité de l'eau potable

Les informations relatives à la qualité de l'eau potable sont disponibles auprès de votre mairie ou encore sur votre facture d’eau.
Sur la commune la distribution de l’eau potable et l’assainissement ont été confié à la Lyonnaise des eaux.

Consultez ici le film réalisé par la Lyonnaise des Eaux expliquant le parcours de l'eau à Bidart, de la source à l'océan.

> Puits et forages

En Aquitaine, les ressources en eau étant relativement abondantes, de nombreux ouvrages de prélèvement d'eau sont réalisés par des particuliers à diverses fins : arrosage, usages domestiques, consommation humaine, récupération d'énergie.

Ces ouvrages (puits et forages) doivent être déclarés en mairie depuis le 1er janvier 2009 pour limiter les risques environnementaux (dégradation des nappes phréatiques) ou sanitaires (eau non-conforme à la consommation humaine, pollution du réseau d'eau public en cas de communication avec le puits ou le forage privé).

Pour en savoir plus, télécharger la plaquette d'information :

-

> Bidart et l'Uhabia : un enjeu écologique et économique 

Bidart est face à un enjeu environnemental considérable. En effet, à l'horizon 2015, l'Europe mettra en application sa nouvelle Directive de la qualité des eaux de baignade, avec des seuils de tolérance 4 fois plus bas que ceux pratiqués actuellement.

Des travaux d’assainissement de grande envergure ont donc été réalisés pour répondre aux obligations de protection de notre environnement, de nos sols et de nos eaux de baignade.

Le 7 juillet 2011, un Contrat de bassin a été signé, engageant les communes du bassin versant de l'Uhabia. Ce contrat consiste en un programme d'actions mis en place sur un bassin versant hydrographique visant à reconquérir la qualité de l'eau et les milieux aquatiques d'ici 2015 comme le préconise la directive cadre sur l'Eau. Vous pouvez télécharger ici ce Contrat de bassin :

-

Illustration des travaux d'assainissement réalisés en 2012 :

schema_assainissemt_bidart

Pour en savoir plus, consultez le dossier consacré aux travaux d'assainissement paru dans le Bidart Infos n°64 :  

Consultez également ici le film expliquant le fonctionnement du dispositif de gestion des flux du fleuve Uhabia pour la préservation des eaux de baignade.

Télécharger le dernier bulletin du Syndicat de l'Uhabia faisant le point sur les avancées du Contrat de bassin de l'Uhabia :

-

> Inondations : prévention et dispositif

En juin 2010, la commune de Bidart a connu une inondation majeure qui a largement dépassé les zones géographiques définies par le plan de prévention des risques d’inondation (PPRI). En raison des dangers encourus par la population et les dommages économiques subis par les entreprises et la collectivité, la municipalité a décidé d’agir et a mis en place un dispositif d'alerte et un plan communal de sauvegarde.

Vous êtes abonné au dispositif d'alerte inondation et souhaitez répondre en ligne au questionnaire reçu dans votre boîte aux lettres ?

Cliquez sur ce lien.

> SAGE Côtiers Basques

Le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux Côtiers basques, regroupant 19 communes, est un outil de planification, qui donnera aux élus, aux usagers et aux services de l’Etat, les outils nécessaires pour améliorer la gestion de l'eau sur le territoire, en fonction de ses enjeux. Trois collectivités sont partenaires pour cette démarche, la Communauté de Communes Sud Pays Basque, la Communauté d'Agglomération Côte Basque - Adour et la Communauté de Communes Errobi. Trois partenaires accompagnent techniquement et financièrement la démarche : l'Agence de l'Eau Adour-Garonne, le Conseil Régional d'Aquitaine et le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques.

L'originalité de la démarche SAGE est de permettre à l'ensemble des acteurs locaux d'acquérir une vision globale des problèmes liés à l'eau sur leur territoire, d'identifier un certain nombre d'enjeux sur lesquels ils souhaitent agir et  de réfléchir ensemble sur la manière de les faire évoluer. L'ensemble de ces acteurs de l'eau, 46 membres, sont réunis au sein d'une Commission Locale de l'Eau, organe décisionnaire du SAGE.

Les trois enjeux principaux du SAGE Côtiers basques sont :
- la préservation des usages par l'amélioration de la qualité des eaux des rivières, des milieux aquatiques, du littoral et de la baignade,
- la conciliation de l’aménagement du territoire avec l’assainissement, l’eau potable, la gestion des eaux pluviales et des eaux issues des activités économiques,
- le maintien de l'attractivité territoriale par la préservation des milieux.

L'entrée en vigueur de la directive cadre sur l'eau demande l'atteinte du bon état écologique et chimique d'ici 2015 de tous les cours d'eau, lacs, eaux littorales.

Les deux documents, un atlas cartographique et un rapport de 160 pages, constituant l'état initial du territoire en termes de gestion de l'eau ont été validés le 20 juillet 2012 lors de la deuxième réunion de la Commission Locale de l'Eau. Ils décrivent, pour le territoire, la qualité et la disponibilité de la ressource en eau et des milieux aquatiques et analysent l'impact sur ces dernières des différents usages existant : eau potable, assainissement, urbanisation, activités économiques, activités agricoles, activités récréatives et de loisirs, gestion des espaces verts et voiries.

Une page internet a également été réalisée permettant de communiquer sur cette démarche et son avancée, puisque les documents validés y sont téléchargeables : www.sagecotiersbasques.com

La prochaine étape du SAGE Côtiers basques est, à partir d'un diagnostic du territoire et de ses tendances d'évolution, de définir ensemble la stratégie à adopter pour améliorer la gestion de l'eau et des milieux aquatiques. La validation de cette étape est prévue en janvier 2013.

Télécharger le bulletin d'information du SAGE Côtiers basque :