Aller au menu principal Aller au contenu principal Accessibilité

Contactez-nous| Mairie de Bidart Place Sauveur Atchoarena - 64210 Bidart - 05 59 54 90 67 - du lundi au vendredi de 8h/12h30 - 13h30/17h

Actualités

Travaux

La Mairie poursuit le chantier de renouvellement du réseau communal d’eau potable.

... > Lire la suite

Carte nationale d’identité

Depuis le 15 mars 2017, en vertu du décret 2016-1460 du 28.10.2016, la Mairie de Bidart ne peut plus gérer les demandes de cartes nationales d'identité.

... > Lire la suite
> Les archives

Mémorial Départemental de la Seconde Guerre mondiale et pour la Paix

Un monument unique sur la côte basque

Mémorial fleuri

Inauguré le jeudi 9 mai 2013, Journée de l’Europe, ce mémorial est original tant par son architecture que par son objectif de commémorer tous les événements de la Seconde Guerre mondiale. C’est un nouveau site historique que vous êtes invités à découvrir, à proximité de la chapelle de la Madeleine.

Genèse du projet

1945… le monde découvre l’horreur des camps de concentration et prend conscience des crimes commis à l’échelle industrielle par l’idéologie nazie. Aujourd’hui, nous savons tous hélas que les crimes contre l’humanité n’ont jamais cessé et continuent d’être perpétrés dans le monde.

En 2010, André Cuyeu, Président de l’association Ensemble pour la Paix fait la connaissance de Jean Jaccachoury et, au cours de la conversation, lui exprime son souhait de voir ériger un mémorial spécifique à la Seconde Guerre mondiale sur la côte basque. Quelques jours plus tard, l’équipe municipale donnait à Ensemble pour la Paix son accord de principe pour voir ériger ce monument commémoratif à Bidart. Cette démarche a été confortée par le vote d’une délibération du conseil municipal en date du 18 juillet 2011, sous l’égide d’Emmanuel Alzuri. Une réflexion commune fut alors menée afin d’associer le devoir de mémoire au devoir de paix.

Pour porter ce projet, Ensemble pour la paix s’est appuyée sur des personnalités de la commune et du département, survivants des camps ou descendants de personnes déportées, mais également sur la délégation générale du Souvenir Français et sur les différentes associations de défense de la mémoire. L’association a été accompagnée par le service départemental de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC, Etablissement public du Ministère de la Défense).

Le projet a été financé par une souscription nationale à laquelle ont répondu des particuliers, les adhérents de l’association, des associations de mémoire, de déportés, de résistants et d’anciens combattants, de défense des droits de l’homme, des communes du Béarn et du Pays Basque. Une subvention a été octroyée par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques.

Vocation et architecture du monument

L’originalité de ce mémorial tient à une rupture : il a pour but de rassembler la totalité des évènements de la Seconde Guerre mondiale. Il est ainsi constitué de quatre stèles principales, de cinq stèles discoïdales et d’une plaque au sol.

Le Mémorial est érigé sur le site de la Chapelle de la Madeleine, sur le front de mer, en bordure du chemin du littoral emprunté par les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle.

Le choix de cet emplacement tient compte évidemment de la qualité de l’espace environnemental, mais il renvoie aussi à diverses séquences de la Seconde Guerre mondiale qui ont marqué le pays basque.

Pour en savoir plus, procurez-vous le dépliant disponible à l’Office de Tourisme.

Mémorial depuis Madeleine (1024x683)